Je rencontre toutes sortes de gens sur une base régulière. Ça va de ceux qui volent en charter ou qui voyagent en cortège d’automobiles à ceux qui n’ont jamais pris l’avion ou qui ne peuvent pas se permettre d’acheter un billet de bus de 2 $. En gros, certains d’entre eux ne peuvent pas dormir la nuit parce qu’ils possèdent trop et d’autres parce qu’ils ont trop peu. Je suppose donc que le remède pour un sommeil paisible ne dépend pas de la réussite. Puisque vous ne pouvez pas vous endormir d’une manière ou de l’autre, peut-être vaut-il mieux avaler une pilule et jouir d’une pause dans votre sommeil. C’est seulement pour rire.

Sérieusement, qu’est-ce qui rend vraiment certaines personnes terriblement prospères ? L’honnêteté ? Oui, d’accord. (Je le souhaite.) Peut-être la chance, l’accès aux ressources, les opportunités, le dévouement, le dur labeur etc. jouent-ils un rôle important. D’un autre côté, il y a beaucoup de gens qui travaillent dur et qui ont les mêmes ressources et les mêmes opportunités que beaucoup d’autres et qui pourtant vivent au jour le jour.

Alors, quelle est la seule chose que vous trouvez dans tous ces gens qui réussissent ? Dans absolument tous. Sans exception. Ce que j’ai au moins observé après en avoir rencontré tant, c’est que chacun d’eux possède réellement une caractéristique spéciale commune. C’est une qualité que tout le monde peut acquérir et cultiver. Avant de la dire franchement, je voudrais partager une petite histoire sur laquelle je suis tombé l’autre jour. Dans le merveilleux livre de Dan Ariely, Irrationnel comme prévu : Les Forces Cachées qui Forgent Nos Décisions, il cite une histoire de Xiang Yu qui allait devenir l’Empereur de Chine. Je cite :

En 210 av. JC, un commandant chinois du nom de Xiang Yu mena ses troupes au-delà du Yangtze pour attaquer l’armée de la dynastie Qin (Ch’in). Après avoir fait une pause pour la nuit sur les rives du fleuve, ses troupes se réveillèrent le matin pour voir, horrifiées, que leurs bateaux étaient en feu. Ils se mirent vite sur leurs pieds pour combattre leurs attaquants, mais ils découvrirent bientôt que c’était Xiang Yu lui-même qui avait mis le feu à leurs bateaux et qu’il avait aussi donné l’ordre d’écraser toutes les marmites pour la cuisine.

Xiang Yu expliqua à ses troupes que, sans les marmites et les bateaux, ils n’avaient pas d’autre choix que de combattre jusqu’à la victoire ou de mourir. Cela ne valut pas à Xiang Yu une place sur la liste des commandants préférés de l’armée chinoise, mais cela eut sur ses troupes un effet de concentration terrible : empoignant leurs lances et leurs arcs, ils chargèrent férocement l’ennemi et remportèrent neuf batailles consécutives, détruisant complètement les unités de la force principale de la dynastie Qin.

Combien d’entre nous ont le courage de tout miser sur notre objectif ? Combien d’entre nous veulent fermer sur nous toutes les portes dans le but obstiné de la victoire ? Ceci étant dit, cette agressivité ou cette détermination n’est pas ce dont je parle actuellement. A mon avis, la seule qualité que possèdent sans aucun doute tous les gens qui réussissent est l’esprit de décision.

Oui, l’esprit de décision.

Les gens qui réussissent n’ont pas peur de prendre des décisions. Une fois qu’ils se sont décidés, ils n’hésitent pas à faire le pas.

Si vous êtes prêts à voir des portes se fermer sur vous pour ouvrir la seule porte qui vous importe, alors la Nature vous ouvrira cette porte. Seulement, ne renoncez pas. A moins que vous ne vouliez aller jusqu’à un point de non-retour, ne vous attendez pas à des résultats substantiels des pas que vous ferez. Si vous faites quelque chose avec la seule idée et la seule option que ça marche, vous trouverez automatiquement un million de moyens de réussir. Mais si vous avez constamment peur de perdre ce que vous avez, vous ne gagnerez presque jamais ce que vous pourriez avoir. En essayant d’éviter la défaite, vous vous refusez également l’occasion de triompher.

Au fait, esprit de décision ne veut pas dire témérité. Des décisions irréfléchies ou des actions irresponsables ne signifient pas ‘esprit de décision’. Il y a un terme plus approprié pour ce genre de comportement : stupidité. Au contraire, l’esprit de décision, c’est de bien réfléchir à vos intentions et de faire un choix définitif. Cela veut dire vous connaître vous-mêmes, savoir contre quoi vous devez lutter et être objectif à cet égard. Avoir l’esprit de décision, c’est l’acte délicat qui consiste à équilibrer votre réalité et vos rêves. Cela commence en vous disant la vérité sur vous-mêmes.

Comme l’a écrit Sun Tzu dans l’Art de la Guerre : “Si vous connaissez l’ennemi et que vous vous connaissez vous-mêmes, vous n’avez pas à craindre le résultat de cent batailles. Si vous vous connaissez mais que vous ne connaissez pas l’ennemi, pour chaque victoire remportée vous devrez aussi subir une défaite. Si vous ne connaissez ni l’ennemi ni vous-mêmes, vous succomberez à chaque bataille.”

Dans toutes vos quêtes, spirituelles ou matérielles, personnelles ou professionnelles, vous ferez face à des ennemis. Toute résistances ou forces opposées, que ce soit vos propres croyances et émotions ou d’autres gens, ce sont vos ennemis. Vous ne devez pas les détester mais les comprendre, car vos ennemis vous rendent forts, ils vous font penser. Lorsque vous prenez un moment pour vous connaître et réfléchir sur ce qui se tient sur votre chemin, lorsque vous êtes prêts à lâcher la fausse sécurité du moment présent pour marcher sur un nouveau sol, vous êtes obligés d’avancer sur la voie de vos rêves.

Les gens décidés ne courent pas après leurs rêves, ils les réalisent. Ils forgent leur propre monde. La prise de décision devient bien plus facile lorsque vous acceptez le fait que les décisions ne fonctionneront pas toutes. Prenons comme donné dès le départ que nous tomberons parfois face contre terre et mordrons la poussière. C’est bien. Relevons-nous, secouons-nous et repartons. Car, comme le dit la citation habituellement attribuée à Gandhi : “D’abord on vous ignore, ensuite on rit de vous, puis on vous combat, et puis vous gagnez.”

Que votre opposition vienne de l’intérieur ou de l’extérieur, vous vous sentirez parfois ridiculisé et faible, mais rappelez-vous votre décision et continuez de marcher. Un pas à la fois. Avec persévérance. Avec élégance. Avec la tête haute en vérité. Avec les yeux légèrement baissés par humilité. En peu de temps vous rencontrerez vos rêves. Ils vous attendront la tête inclinée par admiration et soumission. Voilà comment se fait la réussite. D’une façon décisive.

Je suis très heureux d’annoncer que ce blog est maintenant disponible en Hindi, Gujarati, Tamil et Français. Les blogs en langues sont périodiquement mis à jour. Mon immense reconnaissance aux volontaires qui travaillent avec désintéressement à la traduction, à la révision et à la publication de mes messages sur ces blogs. Merci beaucoup à l’équipe. Vous me touchez le coeur par les gestes que vous faites.

Paix.
Swami

Partagez avec vos amis: Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Email to someone