“ J’ai demandé a Dieu un vélo mais je sais que Dieu ne fonctionne pas de cette façon. Alors, au lieu de cela, j’ai volé un vélo et j’ai demandé pardon.” Je me divertis avec logiciel gratuit d’écriture qui s’appelle WriteMonkey . A chaque fois que je le démarre, il étale une citation sur mon écran (généralement humoristique). Aujourd’hui j’ai eu celle-ci quand je pensais écrire sur la foi.

Il ya quelque temps j’ai griffonné mes réflexions sur la foi et j’ai toujours cru que le rationel et la logique n’avaient aucune place dans la foi. Si vous avez la foi en Dieu, vous devez aussi accepter le fait que vous n’êtes pas là pour défendre votre foi en vous basant sur une preuve scientifique. Ceux qui ne partagent pas votre croyance ont un droit égal à leur opinion. Ce qui importe, c’est votre position personnelle. Si vous vous sentez calme et joyeux, si vous vous sentez inspiré à faire un bon karma en ayant votre foi, alors gardez-la par tous les moyens, il n’y a aucune raison de l’abandonner.

Je vais vous donner mon opinion personelle. Je crois en Dieu. Permettez-moi de reformuler : Je connais Dieu (parce que je me connais moi-même. Connais-toi toi-même pour connaître Dieu). J’ai connu le sans-forme un nombre incalculable de fois et je vois Dieu en vous. Ce n’est pas seulement une façon de parler, je le vois effectivement. Un certain rabbin écrivit une lettre à Einstein lui demandant s’il croyait en Dieu. Einstein envoya un télégramme en réponse en déclarant : “Je crois au Dieu de Spinoza qui se révèle dans l’harmonie ordonnée de ce qui existe, et non en un Dieu qui s’intéresse au destin et aux actions des êtres humains.” Si vous ne le connaissez pas, Baruch Spinoza(1632-1677) était un philosophe néerlandais (oui, il n’ont pas que des ingénieurs brillants, ils ont aussi des philosophes). Penseur indépendant et peu orthodoxe, ses idées à l’époque étaient révolutionnaires. Sa philosophie fait réflechir, elle est même védantique. Renseignez- vous sur lui si vous le souhaitez. Alors, où cela nous laisse-t-il en ce qui concerne la foi ?

Pour moi, la foi est un sentiment, c’est une émotion. Tout comme vous tombez amoureux, vous abandonnez à l’amour et vous retrouvez prêt à tout pour la personne que vous aimez, il en est de même pour la foi. La foi est amour. Quand vous avez la foi, vous laissez vos soucis pour l’avenir, vous abandonnez votre culpabilité du passé, parce que vous vous êtes abandonné à la volonté divine. Vous restez attachés à une vie de bonté et d’action. Mais, vous reconnaissez également qu’il existe d’autres forces, d’une grande ampleur, dans le grand ordre des choses et cela vous ferait beaucoup de bien de jouer le jeu.

Obtenez ce courage, cette ardeur et ce zèle pour travailler dur, vous surpasser, à servir. Alors la vie semblera belle et tout paraîtra inestimable, parce qu’elle l’est vraiment. Même notre souffrance est inestimable. Elle vous donne de la force, elle vous fait réfléchir sur vous-même.
Elle est inestimable, parce que vous appréciez plus la vie, elle vous rapproche de vous-même, le vrai vous. Je me rappelle de certains versets profonds du Japji Sahib, une composition instructive et belle de Guru Nanak – le premier des dix maîtres illuminés du Sikhisme, le onzième étant l’écriture elle-même où vous pouvez trouver ces versets.

Naanak paatisaahee paatisaahu.
Amul gun amul vaapaar, 
Amul vaapaaree-ay amul bhandaar.
Amul aavahi amul lai jaahi, 
Amul bhaa-ay amulaa samaahi.
Amul Dharam amul deebaan, 
Amul tul amul parvaan.
Amul bakhsees amul neesaan, 
Amul karam amul furmaan.
Amulo amul aakhi-aa na jaa-ay, 
Aakh aakh rahay liv laa-ay.

O Nanak, il est le roi des rois.  
Inestimables sont ses vertus et ses opérations, 
Inestimables sont ses marchands et ses trésors. 
Inestimables sont ceux qui s’approche de lui et ceux qui prennent de lui, 
Inestimable est son amour et son refuge. 
Inestimable est sa  loi et sa justice, 
Inestimables ses mesures et ses poids. 
Inestimables sont ses bénédictions et ses décorations. 
Inestimable est sa miséricorde et son commandement royal. 
Inestimable,  o inestimable au-delà de toute expression  ! 
Parlez de lui sans cesse et restez absorbé dans son amour. (Sri Guru Granth Sahib, Mehl 1, 4.25-26) 

Laissez-vous imprégner de cela. Voilà comment je vois la foi, et voilà comment je vois Dieu. Tout, absolument tout est inestimables. Servir tout le monde dans la création, c’est servir Dieu. Il n’y a pas de foi supérieure au service désintéressé.

Un homme était en retard à son entretien, et il tournait en rond dans le parking en cherchant désespérément un endroit pour se garer.
“O Dieu!” il dit, “ Si vous m’aidez a trouver une place de stationnement maintenant, je vous prierai tous les jours pour le reste de ma vie.”
Et miraculeusement une place apparut droit devant lui.
“Ne t’embête pas, Dieu, j’en ai trouvé une !”

La foi n’est pas un article que l’on peut acheter dans un magasin ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C’est un cygne qui ne flotte que dans des eaux pures. Il sait comment ne choisir que ce qui est pur, que les perles. Quand votre foi est vraie, quand elle est pure et qu’elle ne se fonde pas sur des concessions mutuelles, vous devenez un puissant instrument de la Nature. Le divin fait alors couler à flots sur vous à la fois pouvoir et responsabilité; ils vont toujours de pair.

Ne vous limitez pas en demandant des petites choses à Dieu. Ayez confiance en l’immensité de la nature. La foi ne veut pas dire que tout vos rêves se réaliseront, elle signifie simplement que vous regardez tout ce qui vous est accordé comme une bénédiction, une bénédiction de Dieu. Restez concentrés sur votre karma, et dans peu de temps vous serez comblé au-delà de manière inimaginable.

Vous savez comment vous obtenez des cadeaux Lors d’un anniversaire. Vous ne les aimez pas tous. Quelquefois ils sont en double. Parfois vous les aimez vraiment, vous voulez les conserver à jamais, mais par la suite ils s’usent ou ils deviennent trop grands pour vous. La vie est ainsi. C’est une fête. Vous aimerez certains cadeaux, vous n’en aimerez pas d’autres, vous en recevrez d’autres de manière répétée, mais rien ne durera. Cela ne se peut pas. Rien n’est conçu pour durer toujours.

Accepter la nature transitoire de ce monde et son éternelle impermanence, c’est le chemin d’accès définitif à la paix intérieure. Soit vous vivez dans l’abandon totale soit vous exercez un contrôle total. Si votre bateau n’est ni ancré ni guidé, Il ne fera que dériver. Il dérivera dans la direction de vos pensées, de vos désires et de vos émotions. Ici aujourd’hui, et là demain.

L’intelligence cosmique est infiniment plus subtile, plus intelligente, plus organisée et plus désintéressée que l’intelligence individuelle. Ancrez votre navire si vous êtes fatigué de ramer. Ayez la foi.

Paix.
Swami

Partagez avec vos amis: Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Email to someone